• L'agence postale communale sera exceptionnellement fermée jeudi 23 novembre 2017 pour formation du personnel
  • Les menus cantine pour le mois de décembre 2017 sont en ligne dans la rubrique Enfance/jeunesse/cantine
  • Téléthon 2017 : vente de cyclamens, 10 impasse Grenache, 6 € le pot.
  • La bibliothèque de Savasse a sa page Facebook : bibliotheque savasse

Photo portrait villageVaste commune de 2 600 ha, Savasse s'étire entre l'autoroute A7 à l'est et le Rhône à l'ouest, jusqu'aux portes de Montélimar.

Sa colline, dont le sommet culmine à 388 mètres, offre un panorama circulaire fabuleux sur les montagnes de l'Ardèche à l'ouest, la vallée du Rhône, les contreforts des Alpes à l'est, le Mont Ventoux au sud et le château de Crussol au Nord. Le Vieux village, berceau historique, y est accroché et propose lui aussi une vue imprenable sur la plaine de la Valdaine et le bassin Montilien.

La commune est constituée du chef-lieu (Mairie, groupe scolaire, salle des fêtes, agence postale, gymnase...) entouré de lotissements, et de quelques hameaux, comme l'Homme d'Armes (étape de la Nationale 7, sur la route des vacances), les Chaberts, les Gilles avec la Fabrique, ancien moulinage, son aqueduc, qui est aujourd'hui un lieu de rencontre culturelle.

Au fil des saisons, les couleurs varient du blond de l'orge ou du blé au mauve des lavandes en passant par le jaune soutenu des tournesols et du colza et les différents tons de vert du maïs à la vigne.

La topographie de Savasse fait le bonheur des sportifs qu'ils soient VTTistes, coureurs à pieds, ou randonneurs (voir rubriques "randonnées").

 

Un peu d'histoire...

Bien avant les Romains, les hommes ont occupé ce site à l'abri du Mistral. Des lampes à huile et des poteries ont été retrouvées lors de fouilles.

Les villageois ont édifié des remparts aux XIIème et XIIIème siècles.

Au XIVème  siècle, le village était un bourg important puisqu'il possédait une cour de justice qui officiait sur 39 communes dont Montélimar.

Au XVIIème siècle, Savasse passe sous la tutelle des Grimaldi, Princes de Monaco, jusqu'à la Révolution.

Peu à peu, les habitants quittent le vieux village au profit de la plaine, plus près des cultures et de l'Homme d'Armes, où se développait l'industrie des fours à chaux.